TENDANCE

5 GESTES CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

Le 16 octobre marque la date de la journée anti-gaspillage alimentaire. Une occasion de partager nos bons plans.

  1. Manger « périmé »

En France, 10 millions de tonnes de nourriture sont jetés à la poubelle, soit 20 à 30 kilos par personne. Ce qui correspond à une dépense de 400 euros par foyer.

Source www.dauphine.com

Par ailleurs, il existe une application mobile qui rappelle à notre bon coeur la date de péremption des aliments que nous achetons. Il  suffit de scanner les codes-barres avec l’application, puis d’ajouter la date de péremption. Vous pouvez suivre la date limite de consommation de vos aliments. Lorsqu’elle approche, l’appli vous envoie une notification.

2. Utiliser des applications futées

Les restaurants, snacks et boulangeries finissent souvent les journées avec des invendus. Plusieurs applications existent pour lutter contre ce gaspillage et mettre en place de nouveaux réflexes.

Too Good To Go, l’appli danoise s’est imposée en Europe pour réduire le gaspillage alimentaire tout en dégustant un panier repas à petit prix !

www.toogoodtogo.com

OptiMiam et ses 850 commerçants partenaires (Paul, Subway, Carrefour, Big Fernand…) propose également des réductions sur les menus qui vont être jetés.
Sans oublier Phénix ou Karma.

Enfin, avec Mummyz, vous pouvez proposer vos repas fait-maison à vos voisins (délicieux, on s’entend bien), au lieu de les jeter. L’application Mummyz vous permet de proposer le plat avec le tarif de votre choix.

3. Préparer soupes et smoothies

Avec des fruits abimés, en fin de vie, réalisez des smoothies par exemple !

Mais pas que. Des chefs s’engagent, à l’image de Thierry Marx pour redéfinir le mot déchet et proposer des recettes où les les peaux, les épluchures, les os et les arêtes sont réservés à d’autres usages. Sur le site Régal, le chef expliquait l’année dernière « Si j’utilise les épluchures de pommes pour en faire un sirop, je récupère la pectine et le sucre naturel du fruit. On passe de 70 à 95 % de produit exploité. L’écorce de l’orange contient des huiles essentielles, de la pectine, du sucre… il est donc tout à fait possible de réaliser une confiture sans aucun sucre ajouté. »

Le Chef Thierry Marx photographié le 8 juin 2016 au Mandarin Oriental, Paris

4. Frigo 0 gachis dans les supermarchés

Certains supermarchés ont mis en place des frigos dans leurs allées, mixant différents types de produits frais. Leur point commun ? Une date de péremption courte, une apparence moche, un défaut de fabrication ou de packaging. Proposés avec des réductions de 30 à 50 %, ces incitations permettent de limiter les pertes et de faire des économies. Toutefois, selon le daupine.com, » quatre articles bradés sur dix ne trouveraient pas encore preneur selon les distributeurs ! »

Dans certains pays, comme la Finlande, des « happy hours » ont été mises en place dans les magasins. Des « ventes flash » sur les denrées périssables aux dates courtes de -30% puis de -60% de 21 heures jusqu’à minuit.

5. Acheter en vrac

En plus de limiter les emballages, l’achat en vrac permet de choisir de petites quantités et d’adapter sa consommation à ses véritables besoins.

Ainsi, tout ce qui est acheté est rapidement consommé, il y a moins de restes et surtout moins de nourriture jetée. Une vraie solution à une époque où le gaspillage alimentaire représente un tiers de la production.

Et vous, quelles sont vos idées pour limiter le gaspillage alimentaire ?